Recherche personnalisée

Constructions diverses (2)

Mangeoires

Retour

C'est durant la période froide de l'année que les besoins énergétiques sont les plus importants. La température corporelle d'un oiseau doit être maintenue entre 40° et 44,4°C, ce qui lui impose de manger beaucoup pendant tout l'hiver.
Or, c'est justement en hiver que les ressources sont les plus rares, surtout en période de gel ou de neige. Les graines sont masquées ou inaccessibles, les vers plus profondément enterrés dans le sol et un oiseau peut perdre, en une seule nuit, plus de 10% de son poids.
Ajoutons à cela que les journées étant plus courtes, le temps disponible pour se nourrir est tout juste suffisant.

En hiver, c'est la faim qui tue les oiseaux et non le froid.

Placer dans son jardin des postes de nourrissages est donc utile en période de grand froid.

Il ne faut pas penser que le nourrissage artificiel puisse sauver certaines espèces. Les oiseaux sont avant tout tributaires de ce que leur offre la nature et les mangeoires que nous pouvons leurs offrir ne sont qu'un appoint. Cependant, en forte période de gel, il est certain que, sans cela, beaucoup d'individus seraient voués à la mort.


Le nourrissage hivernal n'est cependant pas sans risque, ce que nous rappelle Dominique Crickboom, de l'UFCS, sur son site C.S.O.S.89



Dès les premiers grands gels ou quand la neige recouvre tout, il devient utile de procurer aux oiseaux leur subsistance en installant des mangeoires, en répandant de la nourriture, etc... dans un endroit fixe qu'ils prendront vite l'habitude de fréquenter.

Le nourrissage doit être ininterrompu durant la période froide, mais doit cesser à l'arrivée du printemps ou, plus généralement, quand la nourriture naturelle redevient abondante. Il serait alors néfaste de continuer à approvisionner les mangeoires.

Les modèles de mangeoires qui suivent ne représentent pas un catalogue complet en la matière. Il ne sont là que pour fournir quelques idées des formes et dimensions que l'on peut donner à ces objets. Mais le constructeur peut donner libre cours à son imagination et créer de nouveaux modèles à l'infini.



Les mangeoires de type "plateau"

Remarquez le rebord "trop court" : il permet l'évacuation de l'humidité.


Mangeoire de fenêtre

A poser sur l'appui d'une fenêtre

mangeoire de fenêtre

Mangeoire à étages

La partie haute pour les petites espèces,
La partie basse pour les oiseaux de taille moyenne.

mangeoire grillagée à étagesplan d'une mangeoire grillagée à étagesdécoupe d'une mangeoire à étages


Les mangeoires "couvertes"

Mangeoire avec potence

La potence sert de perchoir et à suspendre la nourriture (filets, pains de graisse, cacahuètes, etc...)

mangeoire couverte

Vos réalisations

Avec quelques planches récupérées sur une palette, Nicolas a construit cette élégante mangeoire.

Mangeoire réalisée par Jean-François, à la hâte avant les premières neiges, avec quelques chutes de contreplaqué et un peu d'imagination.



















Les mangeoires à trémie

Elles constituent une réserve de graines pour un ou plusieurs jours suivant leur capacité

mangeoire à trémie 1 plan de mangeoire à trémie 1


mangeoire à trémie 2découpe d'une mangeoire à trémie (2)


 mangeoire à trémie (3)

mangeoire à trémie (3)

découpe d'une mangeoire à trémie (3)


Des mangeoires faciles à construire

Il est préférable que la bouteille ait un goulot assez large pour un bon écoulement des graines.


mangeoire avec une chute de tuyau PVC détail de la mangeoire

Le corps est une chute de tuyau en PVC,
le couvercle est une boîte ayant contenu du riz ou de la semoule,
le réceptacle est une coupelle pour pot de fleur.



La coupelle, percée en son centre, est plaquée contre le tube PVC à l'aide d'un fil (fil de fer ou autre) attaché à la barre transversale














Un poste de nourrissage

poste de nourrissage

1 - Mangeoire de type "plateau" avec graines, graisses et nourritures diverses;
2 - Mangeoires couvertes;
3 - Mangeoires à trémies pouvant contenir chacune des graines différentes;
4 - Pain de graisse et de graines;
5 - Pommes ou poires blètes;
6 - Abreuvoir.


Conseils de fabrication

Soumises aux intempéries, les mangeoires doivent être constituées de matériaux ayant une bonne tenue à l'humidité.
Les bois résineux suffisent pour cet usage. Quelques essences, telles que le mélèze ou le robinier faux-acacia, réputées imputrescibles, peuvent être utilisées sans nécessiter de traitement.
Les matériaux dérivés du bois (contreplaqué ou panneau de particules) ne conviennent que s'ils sont de qualité "extérieur".


En général, le bois doit être protégé de l'humidité par une peinture ou un badigeonnage à l'huile de lin.

Les peintures ne peuvent être employées pour cet usage que si elles ne contiennent aucune substance toxique pouvant nuire à la santé des oiseaux.
Il est préférable de les choisir de couleur neutre (vert, brun, etc...)

Entretien

Les mangeoires ouverte (comme, par exemple, celles du type "plateau") sont exposées à la pluie. Elles doivent être régulièrement nettoyées des restes de nourriture afin d'éviter le développement de maladies.

Après chaque saison de nourrissage, les mangeoires peuvent être rangées à l'abri. Lorsque cela est nécessaire, une ou plusieurs couches de peinture ou d'huile de lin les maintiendront en bon état.

Traitez les assez longtemps avant de les remettre en place pour qu'elles aient le temps de bien sécher.

Accueil | Matériaux | Dimensions des nichoirs | Nichoirs multi-spécifiques | Nichoirs spécifiques | Pose | Entretien | Anti-prédation | Constructions diverses | Parlons nichoirs | Librairie | Bibliographie | Liens|

Haut de page

Retour page 1 des constructions diverses

C.Lorpin 2008. Tous droits réservés.