Recherche personnalisée

Bref historique des nichoirs

Le premier nichoir a sans doute été un pigeonnier.
Les plus anciens témoignages de la domestication du pigeon datent de plus de 5000 ans. L'intérêt porté à ces oiseaux était avant tout d'ordre alimentaire : non seulement le pigeon s'accommode très bien de la présence humaine, mais il a la faculté de se reproduire jusqu'à 10 fois par an.

La construction de pigeonniers, ou colombiers, a pris son essor dans l'antiquité, en Grèce notamment, et s'est poursuivie jusqu'au XIXe siècle. Ils retrouvent aujourd'hui une raison d'être, mais plutôt dans un objectif de limitation de population.

Le nichoir tel que nous le connaissons a pour ancêtre le « pot à moineaux » ou « pot à étourneaux », qui semble s'être répendu au XVe siècle.
Là encore, l'intérêt était purement culinaire. Charles Waterton Il semble que l'installation de nichoirs pour des raisons de préservation ou d'esthétique ait été initiée par Charles Waterton (1782-1865), naturaliste et explorateur britannique. Ce châtelain qui tansforma son domaine en réserve naturelle, construisit différents types de nichoirs pour favoriser la reproduction « des hiboux et des étourneaux ».

J.F. Dovaston (1782-1854), autre naturaliste britannique et ornithologue de terrain, utilisa également des nichoirs, mais uniquement dans le cadre d'expériences.

Le baron Hans von Berlepsch (1850-1915), ornithologue allemand, avait pour objectif la lutte contre les insectes, ravageurs de ses forêts. Il mit au point un type de nichoir calqué sur les loges de pics. Ces loges sont en effet occupées, après le pic lui même, par d'autres espèces cavernicoles : sittelles, mésanges, étourneaux, chouettes, etc... Il considéra donc que ce devait être le lieu de reproduction idéale de toutes ces espèces. Ayant fait abattre plusieurs centaines d'arbres porteurs de trous de pics, il constata que la configuration des loges était toujours semblable quel qu'en soit l'auteur (pic vert, pic épeiche, pic épeichette ou pic noir).
Les nichoirs qu'il fit fabriquer étaient l'exacte reproduction des loges de pics. Il en installa plus de 2000 dans une même forêt.
Les nichoirs du baron von Berlepsch eurent un grand succès et se vendirent en grande quantité dans plusieurs pays européens.

nids de pics

Etymologie et définition

(source : Wiktionnaire et dictionnaire Larousse)


Nichoir : nom masculin, de nicher (du latin nidus, nid), faire son nid. Boîte percée d'un orifice et servant aux oiseaux à faire leur nid.
Prononciation : [niʃwa:ʀ]
Synonyme : Nid artificiel.


Nichoirs originaux du web


La page des artistes


Généralités sur la reproduction des oiseaux



Législation



Un jardin pour les oiseaux



Acheter un nichoir ?

L'achat d'un nichoir est souvent source de déception. Beaucoup de nichoirs (vendus en jardinerie par exemple, mais aussi par quelques boutiques « spécialisées ») sont inadaptés et n'ont aucune chance d'être un jour adoptés par les oiseaux. Les critères qui doivent guider votre achat sont :

On trouve sur le web des nichoirs de bonne facture et bien adaptés aux oiseaux auquels ils sont destinés à cette adresse :

(Une partie des bénéfices des ventes réalisées par Vivara est reversée à des organismes de protection de la nature)

Ou bien à celle-ci :





Mais également auprès de la L.P.O.
ou de la LRBPO qui proposent une large gamme


Nichoirs sans frontière

Au Québec, on dit aussi "cabanes d'oiseaux", "maisonnettes d'oiseaux", mais...

Comment écrit-on "nichoir" dans les autres langues ?...



Accueil | Matériaux | Dimensions des nichoirs | Nichoirs multi-spécifiques | Nichoirs spécifiques | Pose | Entretien | Anti-prédation | Constructions diverses | Parlons nichoirs | Librairie | Bibliographie | Liens|

Haut de page

C.Lorpin 2008. Tous droits réservés.